Astre de Gambie

VENDREDI 10 AVRIL

La kora, une harpe d’Afrique de l’Ouest à 21 cordes, est traditionnellement jouée par des griots masculins ou des musiciens héréditaires, mais jamais par des femmes. Sona Jobarteh a décidé de bousculer les règles en devenant la seule femme à interpréter sur scène le répertoire traditionnel des griots. Petite-fille d’Amadu Bansang Jobarteh, icône de l’Histoire musicale de Gambie, cousine du grand Toumani Diabaté, elle a été initiée à la kora par son frère. Après un parcours classique, la musicienne développe une musicalité élégante et complexe. Excellente chanteuse, sa voix chaude, captivante, ses mélodies entraînantes et les sonorités envoûtantes de son instrument défendent les valeurs de l’amour, du respect et de l’ouverture aux autres en restant totalement fidèle à son héritage gambien.

« Les premières notes vous emmènent, les suivantes vous bercent. Le temps, lui, reste suspendu. » (Le Monde Afrique)

Divizet he deus Sona Jobarteh pennbouzelenniñ ar reolennoù ha dont da vezañ ar plac’h nemeti o kanañ war al leurenn rollsonioù hengounel ar c’hrioted.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ils sont destinés à assurer son bon fonctionnement, à faciliter votre navigation,vous permettre d'interagir avec les modules sociaux, réaliser des statistiques de visite.
J'accepte