Affamés d'éphémères

Elégance orientale et voix tsigane

SAMEDI 28 SEPTEMBRE

Si Bratsch fut le fer de lance de la musique tsigane et de l’Est dans les années 1980/90 et jusqu’à cette date fatidique du 31 décembre 2015 où ils arrêtèrent de sillonner le monde, Dan Gharibian en est une des figures emblématiques. Santiags jamais quittées, élégance orientale, une “tronche” remarquable entre toutes et surtout une Voix. Une voix qui semble avoir absorbé toutes les fumées des bars de rébétiko, frottée à l’arak et à la vodka; une voix qui chante les chansons et ballades tsiganes, arméniennes, russes mais aussi le blues grec. Alors bienvenue à ce nouveau trio qui réunit Benoit Convert des “Doigts de l’homme” et Antoine Girard, enfant de la balle, nourri dès son plus jeune âge de ces sonorités. Le temps d’un concert, c’est toutes les langues de l’Europe qui enchanteront vos oreilles et vous feront voyager à travers les Balkans…

Er bloavezhioù 1980/90 e voe Bratsch e penn a-raok ar sonerezh tzigan hag eus ar Reter, met Dan Gharibian a zo unan eus arouezioù pennañ anezhi hirie an deiz.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ils sont destinés à assurer son bon fonctionnement, à faciliter votre navigation,vous permettre d'interagir avec les modules sociaux, réaliser des statistiques de visite.
J'accepte